Connaissez-vous les nouvelles mesures hypothécaires?

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Dans un sondage effectué par la Banque de Montréal (BMO), 66 % des répondants affirment être au courant des dernières mesures prises par le gouvernement fédéral afin de resserrer l’accès aux prêts hypothécaires. Des mesures qui sont entrées en vigueur le 9 juillet. Pour savoir si vous faites partie de ce nombre, voici un petit questionnaire :

1. Quelle est la période d’amortissement maximale pour un prêt hypothécaire?

a)  35 ans

b)  30 ans

c)  25 ans

2. Quel est le montant maximal de prêts consentis dans le cadre d’un refinancement?

a)  85 %

b)  80 %

c)  75 %

3. Quel est le ratio d’endettement maximal (y compris les cartes de crédit et les prêts automobiles) afin de se qualifier pour l’obtention d’une hypothèque?

a)  46 %

b)  45 %

c)  44 %

Réponses :

Question 1

La réponse est C. La période d’amortissement maximale est passée de 30 à 25 ans. Cette mesure fait en sorte que le remboursement du prêt hypothécaire se fera plus rapidement. Par contre, les nouveaux acheteurs devront opter pour une propriété à un prix inférieur s’ils désirent se qualifier pour l’achat d’une propriété. Un amortissement plus court entraîne des mensualités plus élevées.

Question 2

La réponse est B. Le montant maximal de prêts consentis dans le cadre d’un refinancement hypothécaire passera de 85 % à 80 % de la valeur de la propriété. Cette mesure oblige les propriétaires à accumuler plus de capital, tout en encourageant une gestion plus prudente de leurs finances.

Question 3

La réponse est C. Le ratio maximal afin de qualifier un dossier pour l’obtention d’un prêt hypothécaire subit également un ajustement. En effet, le ratio pour se loger sera désormais fixé à 39 % des revenus bruts, et un ratio de 44 % sera nécessaire au remboursement total, y compris les dettes. Cette mesure vise à protéger davantage les ménages, notamment dans le cas d’une augmentation des taux d’intérêt.

De plus, la garantie du gouvernement pour les prêts hypothécaires assurés par la SCHL sera désormais limitée aux habitations dont la valeur de vente est inférieure à 1 000 000 $.

Le but de ces changements est d’influencer les habitudes des Canadiens en matière d’achat de propriétés : plus de prudence et de responsabilité.  Croyez-vous que la cible sera atteinte?

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires