Le Québec à tout prix

Stéphane
Stéphane Fortier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Denise Stilmann et Julian Ruiz d’Argentine

Julian Ruiz, Denise Stilmann et leur fille Catalina. (Photo Daniel Cuillerier)

SAINT-LAZARE – Résidant aujourd’hui à Saint-Lazare, une petite famille originaire de l’Argentine écoule des jours heureux après avoir fait un choix des plus importants dans leur vie, quitter leur pays natal.

En 2004, Denise Stilmann et son conjoint, Julian Ruiz, décident de quitter l’Argentine. En fait, pour être plus précis, c’est Denise qui a pris la décision de quitter. « Il y a plusieurs raisons qui expliquent notre décision de quitter le pays. D’abord, l’Argentine, en 2001, était en pleine crise économique. La valeur du peso avait une baisse telle, que par rapport au dollar américain, il ne valait presque plus rien. Les banques ont donc décidé de se renflouer à même l’argent de leur clientèle. Nous avons perdu beaucoup de nos avoirs », explique Denise Stilmann. De fait, quand ils sont arrivés au Canada, ils n’avaient que 5 000 $ en poche. En Argentine, il y régnait une instabilité politique également puisque, en trois mois, les Argentins ont vu défiler cinq présidents différents. « Et puis nous vivions beaucoup d’insécurité. La criminalité était très présente dans la capitale (Buenos Aires) et comme nous demeurions à quelques kilomètres seulement, il valait mieux chercher un endroit plus sécuritaire », relate Denise.

La mère de Julian, enseignante de français, avait fait brièvement des études à l’Université Laval à Québec pour se perfectionner et la belle-sœur de Denise avait habité à Québec pendant quatre ans. Facile, de cette manière, d’obtenir des renseignements sur le Canada et particulièrement sur la belle province. « Ma belle-sœur m’a dit : « Québec, c’est la place idéale pour vous. » Nous avons donc assisté à une rencontre d’information en Argentine donnée par un délégué québécois qui disait que la province avait besoin de nouvelles familles », se souvient Denise. Arrivé ici, le couple est littéralement tombé en amour avec le Québec. « Nous ne parlions que l’espagnol et l’anglais en arrivant, Nous nous sommes donc mis à l’étude du français et nous maitrisons maintenant la langue », dit-elle.

Denise et Julian ont d’abord résidé à Montréal, dans le secteur du Marché Jean-Talon. « Nous nous sommes sentis moins dépaysés à cause du multiculturalisme du quartier. Cela nous a plu dès le départ », raconte Denise Stilmann.

Une des choses que notre couple a appréciée également c’est le genre de sujets de conversation qu’entretiennent les gens d’ici. « Là-bas, on parle de politique et de l’économie qui vont mal et ici, on parle de météo. Ça repose », mentionne Denise en souriant.

Fort heureusement, Denise et Julian n’ont pas eu de difficultés à trouver du travail. Denise travaille comme adjointe administrative dans un CLD de l’Ouest-de-l’Île et Julian a troqué la cravate qu’il portait en Argentine pour les bleus de travail. Il a en effet fondé sa propre entreprise de télécommunication. Il installe, pour le compte de Bell, des antennes de cablodistribution.

Depuis un an et demi, le couple habite Saint-Lazare avec leur petite fille, Catalina.

Organisations: Université Laval, Marché Jean-Talon, CLD de l’Ouest-de-l’ Bell

Lieux géographiques: Argentine, Québec, SAINT-LAZARE Canada Buenos Aires Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Michèle Roy
    21 juin 2012 - 09:05

    Je suis bien contente que vous soyez dans notre belle région . Je vous souhaite tout le succès que vous méritez